samedi 20 octobre 2018

Devenez un Pro du WiFi

Et démystifier les réseaux sans fil ! 

Comment créer un WiFi qui couvre tout le quartier ( le village) avec des techniques simples, pratiques et opérationnelles...


Nous vivons une formidable  et exceptionnelle époque et il faut en profiter pendant qu'il est temps...



Dans cette formation, nous verrons : 
- Les  différents architectures en télécommunications
- La Structure exacte des réseaux  sans fil pour  être un Pro du Wifi 
- Les  secrets qui ont permis  de réaliser 382 km avec le wifi et comment vous pouvez les appliquer pour couvrir tout votre quartier avec le wifi
- Le secret pour concevoir et fabriquer une antenne WiFi avec du matériel local de récupération ( les boites d'agro-aliments)
- Comment monétisez votre réseau wifi pour créer un business et vous auto-employer 
- Comment organiser votre business basé sur le  wifi 
- La Création  de votre feuille de route Devenez Pro en WiFi
- Où  Installer stratégiquement votre premier Wifi comme un Pro et l'étendre sur plusieurs kilomètres ? 


Introduction :
-Pourquoi cette formation ? ( buts et objectifs)
-La Fracture numérique en question : essaie de solution pour la connexion au dernier km
Module 1: Les architectures  réseaux
Module 2: Les réseaux avec fil et sans fil
Module 3: Le wifi, le réseau de l'Afrique
Module 4: L'adressage des réseaux
Module 5: Les antennes en télécommunication
Modules 6: Hotspot-Wifi, l'Ecosysthème pour Devenir Pro du Wifi, créer des emplois et réduire la fracture numérique en Afrique.
En Bonus :
                - Le triangle de la réussite  dans le numérique
                - En marche vers la réussite
                -  7,5 Techniques pour Devenir FAI dans votre quartier






lundi 24 septembre 2018

Savez-vous qu'on enseigne un gros mensonge sur le WiFi, dans les grandes écoles ?

Sacré Wi-Fi, comment peut-on dire que tu  fais à peine  200 mètre de distance alors que tu en as déjà fait 382 kilomètre avec !  Pourquoi ce gros mensonge ?

La plus grande encyclopédie  mondiale ( Wikipedia)  nous renseigne clairement sur le Wifi et nous donne toute l'information pertinent sur cette technologie innovante, mais très mal connu et mal exploité. Elle définit le Wifi en ces termes :

Le Wi-Fi, aussi orthographié wifi est un ensemble de protocoles de communication sans fil régis par les normes du groupe IEEE 802.11(ISO/CEI 8802-11). Un réseau Wi-Fi permet de relier par ondes radio plusieurs appareils informatiques (ordinateurrouteursmartphone, modem Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique afin de permettre la transmission de données entre eux.

Voilà qui est bien claire pour tout le monde. Et nous pensons pas qu'il faut pas  être Ingénieur pour comprendre cette définition que Wikipédia nous donne au sujet du Wifi. Mais ce que l'encyclopédie ne dit pas clairement c'est au sujet de la distance maximal qu'on peut réaliser avec le wifi. 

Et en fait,  quand on parle des spécificités du WiFi ou mieux de ce que nous appelons la soupe des alphabets, c'est à dire des différentes caractéristiques de la norme 802.11, on évoque très vaguement la notion de distance en parlant de la distance de 300 mètre. Le paradoxe est vraiment énorme et très étonnant qu'on puisse dire que le wifi ne fait que 300 mètre, alors que  les  experts de ce domaine, ont atteint la distance de 382 kilomètres. 
Plus proche de nous, les équipes de TIC Africa / Cybervillage quant à eux,  ont pu réaliser depuis plus de 10 ans,  au Cameroun, une liaison de 38 kilomètres pour relier la ville de Douala ( capitale économique) à TIKO ( petite ville rurale de la région du Sud-Ouest).Et s'il vous plait avec des antennes de fabrication locale et du matériel amateur.

 Le plus grand centre de physique chimie au monde à d'ailleurs enregistré le record du Wifi dans ses archives et le nouveau record du monde du wifi est belle et bien  382km....
Ce Nouveau record du monde est atteint par l'éminent  Ermanno Pietrosemoli, président de la Fondation de l'école Latinoamericaine de Redes au au Vénézuéla !  Le lien de 3 Mbit/s entre El Aguila et Platillon Moutain a été possible grâce à des routeur de marque linksyp ( WRT54) qui ne coûte même 100.000fcfa et des antennes paraboles de fabrication local. L'expert Carlo Fonda, continue des recherches dans ce sens afin que le wifi soit accessible à tous et exploité pour résoudre les problèmes de connectivité dans les pays en voies de développement. 


Voilà les technologies qu'il faudrait enseigner à nos ingénieurs et nos techniciens dans les écoles et les centres de formation. Cette technologie est bien simple, moins  coûteuse et pas compliquer à comprendre et à maîtriser. Alors on est droit de se demander pourquoi on continue en enseigner des technologies obsolètes dans nos grandes écoles d'ingénieurs ? Et pourtant l'Union Internationale des Télécommunications, ainsi que plusieurs ministres des télécommunications reconnaissent que le large bande est voie salvifique pour  réduire la fracture numérique en Afrique. Seulement, combien de collectivité  et de pays appliquent-t-ils cette technologie? 
A qui profite  ce "gros mensonge"? Aux grandes multinationales bien évidement. Ceci pour deux raisons : la première est que le wifi n'est pas vulgariser par le fait même laisse le monopole de la fourniture de services Internet et numérique aux  grandes groupes.

Notons cependant que depuis plusieurs décennies, nous sensibilisons et formons les jeunes techniciens et ingénieurs à cette technologie.
Plusieurs grandes écoles, parmi lesquelles l'Ecole Nationale Supérieure Polytechnique ont bénéficié de ce transfert de technologies et de compétences en matières de réseaux sans fil et particulièrement de la norme 802.11. Vous voyez ici sur la photo un élève-ingénieur fabriquant une antenne wifi avec des boites de récupération. Et plus bas, vous voyez  à quoi ressemble ces antennes.



Pourquoi cette technologie WiFi n'est donc pas enseignée  dans nos écoles  et centre de recherche en Afrique? Pourquoi les chercheurs africains n'en font pas leur cheval de bataille afin de résoudre les problèmes du numérique en Afrique, le problème de connexion au dernier kilomètre ( last mile) ?

Comment on a pu faire 382 kilomètre avec le wifi et on continue d'enseigner que le wifi ne fais que 300 mètres? Quel  paradoxe ...???

Nous comprenons que le WiFi et la norme 802.11 en particulier peuvent contribuer dans la réduction de la fracture numérique en Afrique. 
S'il est vrai que le numérique s'invite désormais  dans tous les domaines, il n'en demeure  pas moins vrai qu'il est important et capital de s'approprier les technologies innovantes.... Mais ceci passe par l'acquisition et le transfert de technologies et plus encore d'expériences. Et c'est ici que devrait intervenir la formation des" masses critiques" à travers l'Afrique.

On pourrait se demander : Pourquoi continue t-on à enseigner "un gros mensonge"  de ce genre dans nos écoles ? 


Les Ateliers TIC Africa/Cybervillage essaient  tant bien que mal depuis presque deux décennies de réaliser les transferts de technologies en matière de réseaux sans fil et particulièrement de la norme 802.11. Nos études et expériences ont montré que la norme 802.11 est un support de transmission fiable et pratique. C'est  le support de transmission en télécommunication le moins coûteux qui existe, d'autant plus qu'on peut y transmettre la voix,  la vidéo et toutes autres formes de données informatiques. Et en plus,  plusieurs équipements, appareils et gadgets électroniques intègre  déjà dans leurs appareils. On devrait donc l'intégrer dans les stratégies de réduction de la fracture numérique dans les collectivités locales, dans les écoles, dans les universités et centres de recherches, dans les bibliothèques... et partout  où besoin se fera  sentir. Nous pensons que  les actions de transfert de technologies innovantes doivent être mener à travers l'Afrique pour préparer la digitalisation de l'Afrique. Nous avons d'ailleurs à ce effet lancé le programme des Ateliers pour Devenir Ingénieur Pro. Et nous pensons que ce programme doit être vulgariser partout en Afrique. C'est notre contribution  à la réduction de la fracture numérique en Afrique.

Vivement que ce " gros mensonge" sur le Wifi soit corrigé et rectifié pour que nous puissions  réduire rapidement la fracture numérique en Afrique.
A chacun de prendre ses responsabilités en mains.
A très bientôt sur les ondes du Wifi et de la norme 802.11.

Josselin M. YOUMBI
Ingénieur Télécoms
Coordonnateur des programmes TIC Africa/Cybervillage

jeudi 20 septembre 2018


Rentrée des programmes CANON…Pour TICAfrica Open Academy for Dev !

4 Programmes pratiques, opérationnel et presque uniques en Afrique Francophone pour non seulement former une masse critique, mais aussi  pour  contribuer  Réduction de la fracture numérique et le développer  des contenus locaux africains.

Nous sommes tous d'avis que la digitalisation de l'Afrique passe par le transfert de technologies et de compétence dans le numérique et les technologies innovantes. Donc  par la formation. Il est urgent d'innover  aussi bien dans les  pédagogies que,  dans les contenus de formations et les méthodes opérationnelles qui répondent aux besoins de notre temps et des organisations.

Tenez par exemple pour faire un site web ou pour recruter un "community manager" les entreprises africaines ont encore recours aux experts étrangers alors que nous avons des formations localement- Community Manager chez INFOMAGIQUE qui permettent en très peu de temps d’acquérir des compétences et des aptitudes  pratiques.

Prenons aussi le cas de l'installation des réseaux wifi, des caméras de vidéo surveillance et des panneaux solaires. En Une semaine avec les Ateliers Cybervillage-TIC Africa, vous arrivez à acquérir les compétences pour assumer ces métiers et réaliser par vous-même toutes ces installations, puis en assurer la maintenance. 

Et que dire de l'installation des blogs, des systèmes satellitaires,  du développement des applications web et mobile ?  Toutes ces compétences peuvent s'acquérir,  non pas à l'université ou avec des gros diplômes, mais juste avec de petites sessions de transfert de compétences et de technologies : Les Ateliers Cybervillage-TICAfrica. 

En effet le Concept est assez révolution et a progressivement pris corps avec ce qu'on appelle la  validation des acquis professionnels( VAP) et l'approche pédagogique par compétence. C'est à dire simplement reconnaître les compétences et les aptitudes d'une personne qui, même si elle n'est pas diplômé possède les capacités et les aptitudes d'un technicien ou d'un ingénieur pouvant exercer un métier bien précis dans le domaine. On le met dans les conditions optimum d'apprentissage et d'appropriation des savoirs.  Nous sommes là au cœur d'une pédagogie innovante qui met en avant les compétences et les aptitudes. Et c'est là que réside l'originalité de nos programmes de formation. 



Du technicien en télécommunications à l'Ingénieur télécoms junior en passant par le Développeur de Contenu Numérique et le Blogueur, les métiers du numérique et des télécommunications  sont mis en avant. Justement pour marquer cette rupture d'avec l'ancienne économie et montrer aux jeunes qu'il est possible même sans diplôme d'avoir de bonnes compétences, des aptitudes et  de maîtriser les technologies innovantes sans forcement  entrer dans les grandes universités ou les grandes écoles.

L'apprentissage peer-to-peer et  le travail en groupe sur des cas pratiques de projet numérique permet justement, de faire de  petits pas vers l'acquisition des savoirs-faire, des savoirs-devenir  et des savoirs-être de technicien et d'ingénieur, ainsi que de Blogueur et Développeur.



Comment comprendre et expliquer le fais que l'Afrique ne possède même pas 4% des contenus sur le Web ou sur Internet ?  C'est "la preuve par 9" que nos connexions internet  profitent plutôt  aux autres qu'à nous mêmes. Il est donc tout aussi urgent de former des jeunes qui pourrons développer et produire des contenu numérique, que de les insérer dans les projets numériques innovants sur le continent. Tenez par exemple, le BLOGGING est un écosystème qui permet de produire du contenu numérique  de valeur et par la suite de gagner de l'argent avec son blog. C'est simplement extraordinaire quand vous regardez  comment Olivier Roland a créer son business autour d'un blog  et a pu en vivre. Pourquoi ne ferions nous pas pareil...?  Il est l'un des plus grands blogueur en Francophonie mondiale.  Et pourtant c'est encore très mal connu en Afrique. Voilà pourquoi la formation de BLOGUEUR est de nos jours très prisée et sollicités par ceux qui regardent positivement le nouveau monde de la nouvelle économie. Nous vous offrons la même formation en présentiel et en ligne.

Nous voulons renouveler  ici notre engagement  à former une masse critique d'africains pour accompagner la digitalisation et la numérisation  du continent. C'est pour cette raison que ces Ateliers sont en présentielle, en alternance et en ligne. Il vous appartient maintenant de faire le pas vers l'une de ces formations, afin d’acquérir des nouvelles compétences, ou  encore de recommander ces formations  à ceux qui peuvent rapidement les mettre en pratique pour s'autonomiser. Nous pensons ici au jeunes  qui ont décrocher avec l'éducation formel et à de nombreux jeunes qui bien qu'ayant des diplômes, n'ont pas de compétences pratiques  pour avoir un emploi et se mettre en action les  organisations ou encore pour créer leurs propres entreprises.

Les pré-requis pour suivre nos formations en présentiel ou en ligne
  • Aucun pré-requis  ou connaissance 
  • Avoir une passion pour le numérique ou les télécoms ou simplement aimé la technique
  • Aimer  le travaille de groupe et d'équipe 
  • Avoir de la MOTIVATION et être prêt à développer une Autonomie
  • Avoir de la Patience, la  persévérance,  la détermination et la rigueur
  • Savoir se débrouiller avec le peu de moyen à  disposition.

Alors  vous envisager de participer à l'aventure du numérique cet rentrée avec nous?
Alors remplissez simplement le formulaire et nous vous contacterons très rapidement : ticafrica2010@gmail.com 


Bonne rentrée des programmes à tous et à très vite !!!
Josselin M. YOUMBI
Coordonnateur des programmes TIC Africa et Cybervillage



12,5  Ateliers PratiquesPour Devenir Ingénieur télécoms Junior

Qu’est ce qui est la chose la plus important chez un ingénieur ?

Son diplôme ou ses compétences et aptitudes ?


Savez-vous que,  très peu d’écoles et  d’universités  technologies font vraiment des séances pratiques de laboratoires  pour appliquer les connaissances théoriques ?  Et c’est là,  toute la problématique de la professionnalisation et de l’adéquation formation-emploi en Afrique Francophone.
On serait en droit de se poser la question de savoir quel est le but de l'éducation ou de la formation dans les écoles de nos jours. Est-ce pour la nouvelle économie ou pour l’ancienne économie ?
En cette période de transformation digitale du continent, nous avons jeté notre dévolu sur les métiers des télécommunications, en énumérant les 12,5 Ateliers pratiques qu’un élève-ingénieur devrait avoir fait pour prétendre être Ingénieur  en télécommunication ou dans le numérique. Ce sont des ateliers bien simples mais pratiques, et qui permettent à l’ingénieur de parcourir la quintessence des métiers de l’ingénieur télécoms junior.
En interrogeant les  ingénieurs formés dans les grandes écoles,   vous comprendrez mieux la situation.  Au terme d’une enquête auprès  de 1000 ingénieurs  africains, et en s’appuyant sur l’expérience de terrain auprès des opérateurs et des entreprises, nous avons pu nous rendre compte qu’à peine 22% d’entre-eux, ont pu faire un cours de travaux pratiques ou des séances de laboratoires pendant leurs différents  cursus de formation. Ce qui est bien triste pour notre continent. Mais alors comment remédier à cet état de chose ? Comment changer les sens du vecteur et avoir des ingénieurs non seulement diplômés, mais aussi compétence et efficace.

Le programme des 12,5 Ateliers pratiques pour Devenir est simplement un programme de formation pratique basé sur une pédagogie pratique et opérationnelle.  C’est un programme de transfert de compétences et de technologies donc le principal but est de permettre aux apprenants d’acquérir  non seulement des savoirs, mais aussi de les transformer en compétences pour développer un savoir-faire, un savoir-être et un savoir-devenir d’ingénieur télécoms junior. Avec l’exercice de l’expérience dans la pratique, les apprenants pourront aisément s’épanouir comme ingénieur travailler sans complexe dans le métier de leur choix. Nous pensons que cette solution de formation pratique est une aubaine pour les élèves-ingénieurs de nos grandes écoles en Afrique en général et au Cameroun en particulier.
La densité de ces ateliers  n'est pas à démontrer. Quand vous parcourrez son contenu, vous vous rendez vite compte qu'au terme de ces ateliers pratiques, l’apprenant ou mieux l'ingénieur est simplement performant, efficace et compétent dans sont travail  et son métier. C'est donc véritablement une opportunité pour tous les étudiants qui ont finis leur cycle de formation avec la frustration de n'avoir jamais réaliser des travaux pratiques ou des laboratoires. ils ont tout intérêt  à suivre cette formation qui peut se faire en présentiel, par alternance ou entièrement en ligne avec les outils modernes du numérique.
Le programme  programme révolutionnaire et presque unique en Afrique  Francophone que nous dévoilons dans cette formation est continué de  15 modules exceptionnellement choisit et des Bonus inédits dans le monde du numérique.
Voici la liste des différents modules de dernière :

Module 0 : Introduction / Pourquoi cette formation
La préhistoire des programmes TIC Africa
Module 1 : Les fondations
Module 2 : Les architectures réseaux
-         - Les types d’architecture et leurs particularités
-         - Le site survey : études de faisabilité d’une installation
Module 3 : Les  Réseaux avec et sans fil
-         - Les réseaux filaires
-         - Les réseaux sans fil
-         - Les modes d’opération des radios dans les réseaux sans fil
Module 4 : Le routage
-         - Concept et définition
-          - Routage Statique et dynamique
-        -  Les secrets du routage
Module 5 : Particularité de la norme 802.11
-         La soupe des alphabets de la 802.11
-         Le Gros mensonge qu’on enseigne dans les écoles d’ingénieurs  sur le wifi
-         Pourquoi l’Afrique doit tirer profit  du Wifi : norme 802.1
-         Les secrets  des réseaux sans fil  
-         Comment faire un wifi longue distance sur 5 kilomètres carré
Module 6 : Les Antennes en télécommunication
-         Le principe des antennes
-         Les mesures sur les antennes
-         Utilitaires pour l’installation des antennes
-         Fabrication d’une antenne wifi de avec du matériel local
Modules 7 : Les Hot-spot Wifi et la monétisation des réseaux wifi
-         Le concept des hotspot
-         Wi-Fi  facteur clé dans la réduction de la fracture numérique en Afrique
-         Comment gagner de l’argent avec le wifi 
Module 8 : La sécurité informatique et réseaux : les secrets révélés par les hackers 
-         Les VPN : réseaux privés virtuel
-         Le tunneling opérationnel dans les réseaux
-         Les liaisons longues distances  en télécoms
Modules 9 : Les réseaux satellitaires
-          Installation, pointages et configuration d'une antenne parabolique
-         Installation d’un  Vsat ( Very Small Apperture Terminal)
Module 10 : Les  supports  de  transmission en télécommunications
-         Le câble coaxial : connectique
-         La paire torsadée : sertissage professionnel
-         La fibre optique : Installation et soudure de la fibre optique
-         La fréquence radio : Les règles de la propagation électromagnétique
Module 11 : La voix sur IP et la téléphonie rurale
-         Le  concept
-         Les protocoles
-         Installation et configuration d’un système de voix sur IP (téléphonie sur IP)
-         Mise en évident du wifi et de la voix sur IP pour créer un réseau privé de téléphonie rurale

Module 12 : L’ADSL  et  le CPL
-          Installation, configuration et maintenance d’un système CPL
-         Comment configurer un réseau dans un immeuble de plusieurs dizaines de niveaux
Modules 13 : Les Certifications, la voix royale pour devenir Ingénieur en télécoms 
-         Initiation  à  MIKROTIK : Installation  et  configuration
-         Préparation des certifications  MIKROTIK  de  base
Module 14 : Entrepreneuriat  Numérique et télécoms : Créer du business dans les télécoms et le numérique
-         L’audace d’entreprendre avec le numérique
-         Les business  du wifi
Module 15 : Les bonus
-         Bonus 1 : Nano Ordi solaire : Conception, assemble et installation d'un ordi solaire Made-In-Africa
-         Bonus 2 : Entrepreneuriat et développement personnel : la confiance en soi, trouver  les ressources en soi pour oser l'entrepreneuriat en Afrique
-         Bonus 3 : Créer votre blog en  48h
-         Bonus 4 : Réussir sa vie  même sans diplôme
-         Bonus 5 : Guide de l’entrepreneur numérique  / Créez votre business  grâce au numérique sans quitter votre chambre
-         Bonus 6 : Comment  installer  la vidéosurveillance en 4h ?
Modules 16 :   Projet Numérique de  fin de formation : Impact du numérique dans la vie des collectivités rurales décentralisées et/ou dans nos quartiers

Oufffff me direz-vous !
Quel contenu dense et vraiment pratique !
En tout cas, ce contenu nous l'avons conçu  et réalisé pour répondre aux besoins des professionnalisation des étudiants des filières informatiques, réseaux et télécoms.
C'est simplement innovant et efficace. Et ceux qui ont eu l'occasion et l'opportunité de suivre des Ateliers Cybervillage/TIC Africa, vous disent simplement leur satisfaction totale et bien entendu leur reconnaissance pour les valeurs que leurs ont apporté ces Ateliers Pratiques. Il est donc question de vulgariser cette pratique et ces ateliers afin d'atteindre le plus grand nombre de jeunes à travers l'Afrique.
Notre seul et unique but reste bien entendu la formation d'une masse critique qui met le numérique au cœur de leur écosystème de développement  et de croissance.

L'Equipe TIC Africa/Cybervillage
Pour réduire la fracture numérique par le transfert de technologies et de compétences.



mercredi 19 septembre 2018

L'économie numérique une lance de croissance pour les entreprises Africaine
Aujourd'hui, je tiens à vous présenter 3 trois points qui selon moi permettrons un boost pour les entreprise Africaines.

  1. Le secteur de l'économie numérique a tout d'abord un  impact de nature industrielle : l'apparition continue de produits nouveaux conduit à un rythme accéléré de renouvellement de l'équipement numérique des ménages et des entreprises et entretient donc un fort potentiel de croissance dans la production matérielle des supports techniques. Mais, en parallèle, le développement des services numériques immatériels est encore plus explosif. L'utilisation des smartphones, par exemple, a généré le développement d'un très grand nombre d'applications mobiles, certaines payantes, la plupart  gratuites mais générant des revenus publicitaires incroyable. 
  2. Une autre facette de l'expansion de cette économie numérique est le développement rapide de l'e-commerce : en France, entre 2006 et 2017, le chiffre d'affaires de l'e-commerce a presque été multiplié par 6. Et prend une grande envergure en Afrique permettant de faciliter les échanges. Pour l'entreprise comme pour les clients, il offre l'avantage de la rapidité de la transaction et de coûts moins élevés. Nous pouvons citer entre autre Jumia, qui est le Amazone du continent.
  3. Enfin sur le plan de l'organisation interne des entreprises comme de leurs relations externes, les technologies numériques offrent des opportunités novatrices : communication à distance, rapidité de la transmission de l'information (par exemple l'envoi des commandes), possibilité de réaction et de réponse en temps réel, gains de productivité (exemple de la conception assistée par ordinateur (CAO), permettant d'éviter la réalisation de maquettes physiques). 
A très bientôt ...


Devenez  Ingénieur télécoms sans diplôme 

Et en  4 mois seulement…

Qu’est ce qui caractérise  l’ingénieur ou le technicien au fond ? Son diplôme ? Ses compétences et aptitudes ?  Ou simplement son ingéniosité  ou sa technicité ? 


Nous sommes là au cœur des problématiques de l’adéquation formation-emploi et de la professionnalisation des enseignements en Afrique.  Plusieurs vont s’offusquer en se demandant comment il est possible de former un ingénieur ou  technicien en quelques mois seulement ? Mais la réalité et là et bien palpable. On n’arrive pas à comprendre comment des ingénieurs pourtant bien diplômés de nos grandes écoles et universités n’arrivent pas à réaliser des tâches basiques. D’où la remise en cause même de la formation qu’ils ont reçue.  L’expérience du terrain nous montre qu’en fait, il n’est pas nécessaire pour  développer des compétences et aptitudes d’être diplômé. En moins d’entrer dans une grande école d’ingénieur. La formation Devenez Technicien/Ingénieur sans diplôme, a été pensé et conçu pour justement répondre aux  besoins de ceux qui, bien qu’étant passionné du numérique n’ont pas pu intégrer les grandes écoles spécialisées devenues trop « élitistes ». Le  principal but ici étant de réaliser le transfert de compétences et des technologies auprès de ces derniers, nous n’avons jugé nécessaire d’exiger d’eux d’avoir un bac ou de passer un concours très sélectif. Alors découvrons ensemble le contenu, le tenant et les aboutissements de cette formation révolutionnaire et presque unique en francophonie africaine.
Il est important de bien définir les concepts de technicien et d’ingénieur   en général et en télécommunication en particulier.  De façon élémentaire, nous pouvons dire qu’un technicien c’est une personne qui a des compétences et des aptitudes pour vous apporter de la valeur dans la réalisation d’une tâche technique. Comme par exemple réaliser un chef d’œuvre avec  un cahier des charges, dépanner un appareil  quelconque ou plus spécifiquement mettre ses compétences et ses aptitudes en œuvre  pour concevoir et réaliser un projet. Le technicien  est donc quelqu’un qui a développé des compétences et des aptitudes lui permettant d’expérimenter sa technicité par l’apport de valeur dans un projet ou dans une tâche. Et l’ingénieur alors ?
Un ingénieur c’est simplement quelqu’un qui est ingénieux. C'est-à-dire qui a la capacité de créer, d’innover et d’inventer quelque chose qui vient répondre à un besoin. Ou encore de conduire  et d’exécuter un projet dans son domaine de compétence. Plusieurs jeunes ont réduit l’ingénieur au fait d’avoir un diplôme ou un certificat obtenu après 4 ou 5 années d’études dans une grande école. Voilà la triste réalité que nous vivons de nos jours. On trouve des ingénieurs diplômés qui ne peuvent même pas effectuer des tâches élémentaires dans leur domaine. Comme celui de sertir un câble réseau pour rester dans le cadre des télécommunications. Nous avons rencontré des ingénieurs des écoles prestigieuses qui malheureusement n’ont  presque aucune compétence, ni aptitude. On serait tenté  de poser la question de savoir à qui la faute ?  Nous accusons à la fois le système de formation et les  étudiants. Le système, parce que dans presque toutes les grandes écoles il n’y a plus de cours de travaux pratiques, encore moi de laboratoires. Et l’étudiant par qu’il ne fait aucun effort pour compléter sa formation  par la pratique, la recherche et l’expérimentation. Bien plus il met plus l’accent sur l’obtention de son diplôme que sur les compétences techniques et pratiques à acquérir : quel paradoxe ?
 La formation Devenez Technicien Télécoms sans diplôme, apporte un essaie de solution à ce problème de professionnalisation des enseignements, et aussi ouvre une brèche ou une opportunité d’acquisition de compétences et de savoirs techniques aux passionnés.  C’est une formation pratique et opérationnelle qui vise non seulement  le developpement des compétences chez le jeune, mais aussi des aptitudes et surtout un métier dans le numérique. Au terme de la formation le jeune a des capacités, des compétences et des aptitudes pour non seulement exercer un métier dans les télécoms, mais aussi pour  s’auto-employer dans les télécommunications. C’est donc une innovation TIC Africa-Cybervillage en francophonie africaine.
  L’autre triste réalité, c’est que nos universités et grandes écoles en Afrique continuent de former les étudiants non par pour la nouvelle économie, mais pour l’ancien système. Il est donc impératif de repenser  une nouvelle pédagogie, qui mette les compétences et les aptitudes  en avant. Simplement une pédagogie «  pratico-pratique »  qui ne se contente pas de « bourrer » les apprenants des savoirs théoriques, mais aussi et surtout de leur permettre d’expérimenter les nouvelles compétences basés sur ces savoirs. Il est donc question d’éduquer, de  « conduire » le jeune apprenant vers l’acquisition des compétences, des aptitudes et de la technicité qui lui permet d’agir comme tel.
Est-ce vraiment possible en  4 mois ?
Former un  technicien en 4 mois et  sans diplôme, est bel et bien possible.  Nous savons  que ça va révolter plusieurs académiciens et experts de l’enseignement supérieur,  mais la formation professionnelle qui met l’accent sur la compétence a fait ses preuves. On a vu des jeunes qui au bout de seulement 5 jours d’ateliers pratique  ont pu  réaliser  des projets innovant que,  des ingénieurs n’ont pas pu remuer du petit doigt. Et c’est là, l’originalité de la pédagogie du « learning by doing », c’est apprendre par la pratique et l’expérimentation.
« Devenez technicien télécoms » s’articule autour des compétences pratiques  en télécommunication. De façon plus claire, il s’agit d’amener l’apprenant à acquérir des compétences dans les réseaux informatiques filaire et sans fil, dans la distribution des services IP (Internet Protocol), dans les antennes et leurs applications dans la pratique, dans les services et prestations télécoms. Cette formation vous permet de créer simplement votre métier et d’exercer pleinement votre profession dans  les télécommunications.  En suivant cette formation, vous serez à mesure de maitriser plusieurs métiers dans le domaine du numérique et des télécommunications : Câbleur réseaux (paire torsadée, câble coaxial, fibre optique, réseau sans fil et satellite), installateur de réseaux  (avec et sans fil), installateur d’antenne parabolique, configurateur de hotstpot-wifi, installateur de système à énergie solaire et administrateur réseau junior

Les  objectifs spécifiques de  cette formation sont bien claires : Au terme de la formation  les apprenants
seront capable de :
Ø Comprendre les systèmes informatique, télécoms et solaire
Ø Dimensionner et  Installer un réseau  filaire et sans fil
Ø Assurer la gestion, le monitoring et la maintenance des réseaux
Ø Installer un hotspot-wifi avec portail captif
Ø Réaliser une installation à base d’énergie solaire
Ø Installer des systèmes de vidéosurveillance
Ø Installer un système satellitaire pour l’acquisition des images de télévision numérique terrestre
Ø Installer un système d’accès Internet et TV par satellite
Ø S’insérer aisément dans une équipe de projet et/ou créer

Alors  Imaginez si...
-   Alors même que vous n’avez  même pas de bac, vous pouvez installer les réseaux sans fil,  les systèmes à énergie solaire  et les antennes paraboliques
-   Vous  êtes  à mesure d’installer et d’assurer la maintenance d’un réseau sans fil pour la distribution des services  numérique
-   Réaliser de façon opérationnelle un projet télécoms  à bas échelle dans un quartier ou dans un village.
 Voilà un programme riche aussi bien dans son contenu, dans sa forme et dans le fond. C’est  simplement ce qu’un jeune demande pour  créer son métier dans les télécommunications, le numérique ou l’énergie solaire.
Par ailleurs n’oublier pas  qu’ "Un diplôme ne vous confère ni talent, ni  compétence. Un diplôme vous confère un argument commercial que vous devez savoir rentabiliser par votre  Compétence" . C’est  Ariel BETTI qui nous le dit clairement.
Voilà  une formation ouverte au jeune et qui devrait permettre de sortir plusieurs du chômage et de la précarité. C’est celui de voir un ingénieur en télécommunication nouvellement sorti de l’école qui ne maîtrise aucune base pratique des télécommunications ?  Nos prestigieuses écoles d’ingénieurs forment chaque année des théoriciens et des académiciens en ingénierie, pourtant ce dont nous avons besoin, ce sont des ingénieurs praticiens. Ces ingénieurs qui répondent aux besoins des entreprises de notre temps et de l’évolution technologiques.
Nous avons choisit de ramer à contre-courant, c'est-à-dire de donner l’occasion à ces jeunes qui n’ont pas eu la chance d’avoir le bac ou de  se payer les études d’ingénieurs dans des prestigieuses écoles, de pouvoir pas à pas, développer des compétences  de technicien, puis d’ingénieur dans les télécommunication. Et ceci même sans baccalauréat. C’est le cas de signaler ici que cette pratique n’est pas nouvelle. L’expérience de 42.fr déjà exportée aux Etats Unis d’Amérique fait partie de ces écoles qui ont fait de l’approche par compétence leur cheval de bataille. Non pas pour acquérir un diplôme ou des savoirs-savants, mais pour amener les jeunes à développer des compétences  et des aptitudes. A 42.fr tout comme chez, nous, aucun diplôme n’est exigé pour faire la formation. Ce qui est le plus important c’est la motivation du jeune et sa capacité à travailler en groupe. Est-il vraiment nécessaire d’avoir le BAC pour  réussir dans la vie, ou pour  devenir Ingénieur ou technicien. Avec l’expérience que nous avons du terrain, nous répondons par la négative. Et l’expérience de 42.fr  le prouve aussi.
        
Alors cela vous dites de faire le pas vers la technicité télécoms et numérique ? Avez  vous un enfant ou un jeune qui a décroché  du système et qui a de la passion pour le  numérique ?  Voulez-vous expérimenter une autre forme de pédagogie basée sur l’action ?
Vous savez ce qu’il faut faire déjà. Nous  avons conçu cette formation pour répondre au besoin des jeunes et des entreprises. Vous pouvez la suivre en présentielle et en ligne directement.  Une chose vous reste à faire : Vous inscrire en ligne ou mieux si vous  êtes à Douala, vous rendre directement à la Maison des Jeunes  et de la Culture.
Inscriptions à la Maison des Jeunes et des Cultures (MJC)  sise à Sacré Cœur de New-bell.
Tél : 699 44 86 08  et WhatApp  uniquement : +237 655 532 777
L’Equipe TIC Africa-Cybervillage