lundi 30 juillet 2018

Atelier Pratique de  télécommunication au département du Génie Electrique de l'ENSET de Douala

Transfert de  technologies et de compétences sur les réseaux sans fil...

Sous l'impulsion du chef de département du génie électrique de l'ENSET de Douala,  TIC Africa / Cybervillage dans sa dynamique de transfert de technologies et de compétences auprès de la jeunesse africaine a encore marqué un grand coup avec l'Atelier Cybervillage qui s'est tenu dans les locaux du Département du Génie Electrique de l'ENSET. En cette fin d'année académique 2017/ 2018, c'est une bonne quinzaine d'étudiants de l'ENSET et d'ailleurs qui ont choisit de suivre avec assiduité les Ateliers Cybervillage.
Au menu de ces Ateliers Cybervillage, les réseaux sans fil, le Wifi dans toute sa splendeur, les réseaux satellitaires dans leurs complexités et  de la vidéo surveillance. Tout ceci pendant 3 jours: impossible me diriez-vous. Mais les impressions des apprenants en disent  long et vous font déchanter. Parce qu'effectivement pendant 3 jours nous avons atteint les objectifs des Ateliers Cybervillage.

Le Premier jour à été marqué par la présentation du concept All-In-On si chère à TIC Africa, et par l'immersion dans la monde des télécommunications avec la  maîtrise des différentes architecture en télécoms : Point à point, point à multipoints et multipoints.  Les apprenants ont été tout aussi surpris et étonnés par la simplicité avec laquelle les experts de  TIC Africa ont abordé le transfert de technologies et de compétences dans les réseaux sans fil.
Il s'est agit de s'approprier les savoirs-savants  et de les transformer en compétences  ( savoir-faire et savoir-être) à valoriser dans un métier  ou  dans une entreprise ou pour s'auto-employer.

Le jour 2 a été consacré à la configuration des routeurs et à l'introduction aux réseaux satellitaire, et à la réalisation effective des différentes architectures des réseaux en télécommunication. Cette journée à permis de renforcer les apprentissages acquis pendant la première journée et d’effleurer le passionnant monde des réseaux satellitaires. Et tout ceci sans avoir à faire les mathématiques, sans aucune formule mathématique et sans calculs. Simplement par la pratique: Le learning by doing (pédagogie pratico-pratique) qui met en avance l'approche pédagogique par compétences.


La 3ième   et dernière journée des Ateliers Cybervillage a été marqué par les antennes. Aussi bien la conception, que la fabrication et le pointage des antennes dans la réseaux sans fil. Un passage par le monde de la vidéo-surveillance à permis aux apprenants de comprendre combien il est simple d'installer un système de vidéo-surveillance à la maison, dans un bureau ou en pleine air. Et c'est là que tous les stagiaires commencent à comprendre toute la splendeur des acquis pendant ces 3 jours d'atelier.
Précisons que pendant les 3 jours d'atelier, la journée ne finissait jamais avant 20 h et commençait toujours par un " bouillon pour l'esprit" qui n'était autre chose que,  des brides  ou notions de base en développement personnelle.  Les stagiaires ont très bien apprécié cette escapade dans la monde du développement personnel qui est désormais un passage obligé pour le pèlerinage vers le succès et la réussite.

Les Ateliers Cybervillage  à l'ENSET s'achèvent sur de très bonnes  perspectives, avec des souhaits et vœux dans la poursuite des idéaux  et des projets de réduction de fracture numérique et de transfert de technologies menés par TIC Africa / Cybervillage. La satisfaction était totale aussi bien pour les apprenants que pour les experts-formateurs de TIC Africa. Spéciales gratitudes à  ces derniers.

Les Impressions  des  apprenants sont bien claires:


 















Alors vous comprenez simplement que Les Ateliers Cybervillage continuent leurs missions de transfert de technologies et de compétences auprès de cette masse critique qui doit insuffler le développement par la réduction de la fracture numérique et la création d'emplois.
Alors vous  souhaitez vous aussi développer des  compétences, réaliser le transfert de technologies dans votre école, votre collectivités ou simplement bénéficiez de l'expertise de TIC Africa / Cybervillage, alors contactez nous simplement pas email ou laissez nous vos contacts et nous vous contacterons.
Nous sommes par ailleurs disposés à réaliser des Ateliers de formation  pratique aussi bien dans les  grandes que dans les universités d'Afrique francophone.

Notre email : ticafrica2010@gmail.com
Notre projet Atelier sur les réseaux sans fil : Wifi et satellite est déjà programmé à Douala du 11 au  14 août 2018 au Campus du CFPE ( Centre de Formation Professionnelle d'Excellence de Douala)
Les inscriptions sont déjà ouvertes...


A très bientôt dans les Ateliers Cybervillage.
L'Equipe de Coordination des Programmes.







mercredi 18 juillet 2018


Atelier Pratique de formation  dans les réseaux sans fil : Wifi et Satellite 

Etudiants, professionnels, hommes de terrain, passionnés du numérique : Démystifier les réseaux sans fil  (Wifi et Satellite) et développer vos compétences en télécommunication
En 3 jours, sans quitter le Cameroun

Il faut le savoir :  "Un diplôme ne vous confère ni talent, ni  compétence.  Un diplôme vous confère un argument commercial que vous devez savoir rentabiliser par votre  Compétence" Ariel BETTI
Pour accompagner les étudiants dans la professionnalisation et le développement des compétences en télécommunication, le Club Génie Electrique de l'ENSET, de l'Université de Douala, organise un Atelier pratique dans les télécommunications, ceci avec l'appui techinque de TIC Africa / Cybervillage.
Pendant cet Atelier, il va s'agir d'amener les étudiants à développer les compétences et les aptitudes dans le domaine des  réseaux sans fil Wifi et Satellitaire....

Les objectifs spécifiques:
Au terme de l'Atelier Cybervillage, les apprenants seront capable de:
- Concevoir, réaliser et déployer les réseaux sans fil de la norme 802.11
- Installer les réseaux Wifi 
- Installer, pointer et configurer un système satellite de réception de TV par Satellite.
- Concevoir, fabriquer et réaliser une antenne wifi  avec du matériel local.
- Créer et configurer un hotspot avec portail captif.

Tout ceci en  3 jours seulement.

Venez passer donc 3 jours d’immersion dans le monde passionnant des télécoms et du numérique avec les experts de  TIC Africa / Cybervillage et surtout avec une pédagogie basée sur l’ACTION et  le « learning by doing » ou encore,  l’apprentissage par la pratique. Vous  allez découvrir les télécoms de la façon  pratique et simple…

Date : du 24 au 26 juillet -   Nombre de place : 15
Lieu:  Campus GEL/ENSET de l’Université de Douala

Les inscriptions sont ouvertes auprès du  Président  du Club  GEL-ENSET : 695 54 22 57
Pour toutes informations sur l’Atelier, demandez à Intégrer le Groupe WhatApp  Cybervillage-GEL/ENSET  par WhatApp ou SMS sur : +237 6555 32 777

Participation:
Etudiants de l’ENSET : 30.000fcfa
Etudiants externes  (IPES) : 49.000fcfa
Ingénieurs et Professionnels de terrain : 75.000fcfa 

L'Equipe de Coordination des Formations TIC Africa / Cybervillage


mardi 17 juillet 2018

Comment réduire la fracture numérique en s'auto-employant et en faisant du business numérique ?

Essaie de Solutions simples et pragmatiques au chômage et à l'immigration clandestine en Afrique...

Presque tous les médias exaltent les propriétés et le potentiel du numérique de nos jours. Mais seulement les jeunes africains en sont-t-ils suffisamment conscient, pour véritablement se mettre au digital  et acquérir leur autonomie et leur indépendance financière? Nous faisons  un petit voyage au cœur du numérique pour comprendre comment il est possible  de réduire la fracture numérique en s'auto-employant...

On se disait il y a quelques années que  la bulle Internet était passée. Mais c'était sans compter avec les innovations technologiques  qui allaient surgir comme par  génération spontanée  pour redonner autorité aux technologies de l'information et de la communication.

L'Afrique et encore l'Afrique : on dit d'elle, qu'elle est grandement en retard et quelle souffre d'un autre mal profond qu'on appelle fracture numérique. C'est dire décidément que nous  n'apportons que des problèmes et des déboire  en ce monde?. Mais n'oublions que ce sont les Africains qui ont quand même imaginé, pensé et créer le "MOBIL MONEY". Et Dieu seul sait que ce les africains seront encore capables de faire avec le numérique et les technologies.

Alors pour donc revenir sur la problématique du "Comment réduire la fracture numérique tout en s'auto-employant et en faisant du business", nous pensons que le numérique offre de véritables opportunités à tous. Et pour s'en convaincre il faut lire avec attention le "grand-frère" Jacques BONJAWO, dans son ouvrage intitulé : Internet, une chance pour l'Afrique.  C'est depuis 2002 que cet grand expert des technologies innovantes et par ailleurs précurseur de la Télémédecine, fait cette déclaration forte.   Mais malheureusement, il semble que les politiques et les jeunes eux-mêmes ne mesurent  pas les enjeux des innovations technologiques dans le numérique. De la distribution des services numériques, en passant le marketing digital, les infrastructures, les services à valeur ajoutées, le développement d'applications, la formation en ligne, les réseaux sociaux, le blogging et  bien d'autres solutions encore; le numérique est simplement une aubaine pour tous. Pour peu que vous vous y concentré pour quelques temps, vous arrivez à trouver et développer des solutions qui résolvent des problèmes.  Prenons deux exemples pratiques : le problème de la fracture numérique et celui des contenus locaux. Ces deux problèmes à eux seuls, sont une mine d'opportunités. Et en plus, pas besoin de faire une grande  école de commerce ou d'ingénieur pour apporter des solutions aux populations locaux  de votre localité ou d'ailleurs.
Pour la fracture numérique, il s'agira pour vous d'apporter un solution particulièrement à la connectivité Internet dans votre localité: votre quartier, votre village ou votre écoles. En de terme plus simple, si vous arrivez  à fournir l'accès Internet dans votre quartier, votre village ou votre localité. Et c'est simplement faisable en partageant l'Internet par câble comme le font les câblo-opérateurs ou en utilisation les réseaux sans fil, communément appelé Wi-Fi. Ces activités sont très lucratives et vous permettent non seulement de contribuer à réduire la fracture numérique - qui fait partie des tâches de l'Etat et de la société civile-  mais aussi de vous créer une source de revenu non négligeable. Vous pouvez ainsi faire un réseau de 1, 2, 3 ou 5 kilomètres et ainsi partager Internet dans votre environnement. Et il faut le reconnaître, la richesse est dans l'abonnement. Alors pourquoi les africains ce se livrent dont pas à cette activité?

Pour le développement des contenus locaux, en développant  un BLOG  ( un site Internet) ou  un logiciel  vous arriverez très rapidement à  résoudre plusieurs problèmes et par la suite vous pourrez monétiser cette activité. Réfléchissons un instant sur le bloging.
La culture du bloging est en marche en Afrique, et plusieurs africains se démarquent déjà par rapport à cette activité. Quand on parler de blogueur ici c'est pas le fait simplement de rapporter les informations plus ou moins  pertinentes sur un site internet, mais c'est surtout regrouper une communauté autour d'une thématique qui vous passionne. C'est parler de  sa passion et échanger  avec les autres sur cette passion. C'est apporter des solutions aux problèmes rencontrés par ceux qui partagent la même passion que vous. C'est aussi  créer, ou trouver des produits numériques à  vendre sur son blog: On appelle ça "monétiser son blog" ou mieux vivre de sa passion comme le font déjà plusieurs blogueurs professionnels dans le monde et même en Afrique.
Alors cela vous dit de tenter l'aventure, nous avons deux programmes révolutionnaires de formation qui peuvent vous permettre de faire de votre rêve la réalité dans la réalité le numérique.
Bloging 4 Africa et Wifi 2 Boost Africa sont deux programmes qui vous permettent en très peu de temps de réduire la fracture numérique, mais aussi de créer votre business d'un part avec les réseaux sans fil  ( Wi-Fi) et d'autres parts, avec un simple BLOG.
Ces deux solutions  peuvent être des solutions simples et bien pragmatique  au chômage des jeunes, à l'immigration clandestine, à la fracture numérique et contribue à leur juste valeur à la production des contenus africains sur Internet.Vous vous dites certainement que c'est trop simple pour être vrai. Alors si cela vous tente, essayer simplement nos programmes et si vous n'êtes pas satisfait à 200% , vous  ne parlerez certainement pas de nous. Mais c'est le contraire, vous serez sans aucun un "ambassadeur Cybervillage" pour la réduction de la fracture numérique.
Et n'oubliez pas : La révolution numérique  digitale est vraiment en marche.
TIC Africa, ça Clique....

L'Equipe de Coordination des Programmes TIC Africa / Cybervillage
ticafrica2010@gmail.com
https://tic-africa.blogspot.com/



samedi 7 juillet 2018


La compétence a-t-il encore une Sens dans nos écoles d'ingénieurs en Afrique ?
Nous pensons qu'il est important et urgent de continuer le transfert de technologies et de compétences pour definivement adopter l'approche pédagogique par compétences en alors.
Alors qu'attendons nous???
 
Atelier Cybervilllage en préparation dans 4 Campus du Cameroun :
- ENSET de Douala
- CFPE de Douala
- Linux Friends de Limbe
- École des postes et télécommunications/ Sup'Tic de Yaoundé