jeudi 21 juin 2018

Le transfert de technologies et de compétences télécoms avec les étudiants de l’IUT FV de Bandjoun au Cameroun...

Comment chaque année l'Equipe TIC Africa / Cybervillage n'a pas dérogé à la tradition. Depuis le 18 juin dernier l’équipe des formateurs de Wireless Academy For Development est sur le Campus de l’IUT FV de Bandjoun, de l’Université de Dschang pour les Ateliers Pratiques en télécommunications.

C’est toujours un moment mémorable et une expérience exceptionnelle aussi bien pour les étudiants qui n’ont presque jamais eu des séances de travaux pratique que pour les consultants-formateurs de Wirelss Academy for Developpement de TIC Africa /Cybervillage.
Ces séances d'ateliers pratiques sont basées sur une pédagogies active, et axées sur les compétence et les métiers dans les télécommunications. Nous nous inspirons de plusieurs modèles anglo-saxonne et même européen ( comme Simplon et 42 )
Les objectifs principaux sont bien claires : Non seulement amener les étudiants à comprendre les éléments les plus importants dans leur formation en télécommunication, c’est à dire les compétences et les technologies innovantes à acquérir . Mais aussi et surtout, les former à découvrir un métier dans les télécoms, à se spécialiser et découvrir le numérique et les TIC dans toutes leurs splendeurs.
L’équipe TIC Africa amène les étudiants à comprendre qu’ils sont les premiers responsable de leur formation et de leur réussite, ainsi que de ceux de leurs camarades autour d’un contenu 90% pratique. Pour acquérir davantage les savoirs techniques, les compétences et le savoir-être de technicien, ils doivent compter sur la forme du groupe, donner et recevoir des informations, être tour à tour formateur et apprenant. Ce modèle d’apprentissage peer-to-peer supprime les liens de subordination des étudiants et introduit une nouvelle approche pédagogique à adapter dans toutes les grandes écoles d’Afrique et particulièrement du Cameroun.
Le travail collaboratif est à la base de nos séances de transfert de technologies et de compétences en télécommunication. Voilà pourquoi nous les mettons en de petit groupe de de travail de 8 à 10 étudiants pour réaliser les LAB ( Laboratoire Pratique). Les confrontations sont nécessaires pour arriver à surmonter les difficultés qu’ils soient individuels ou collectifs. Les évidences de certains étudiants se confrontent aux doutes des autres. Nous pensons que cette façons de faire ou mieux cette méthode permet aux étudiants d’avancer et d’aiguiser leurs capacités, non pas en reproduisant ou en apprenant par cœur le modèle d’un professeur référent, mais en cherchant, en expérimentant et en défendant leurs idées. Nous les amenons à être vraiment autonome. Car ils doivent le savoir : il ne s’agira plus désormais d’attendre que la connaissance soit dispensée par celui qui sait. Il faut être prêt à aller la chercher par soi-même, à aller vers ses camarades pour la comprendre avant de la mettre en place et d’expliquer son fonctionnement aux autres.
N’est pas une mission noble que de faire ce travail pour les nouvelles générations des ingénieurs praticiens ? De toutes les façons nous à la Wireless Academy for Development, nous essayons chaque jour d’avancer vers l’innovation technologique et pédagogique. Et nous pensons que c’est une tâche urgente non seulement, pour l’ère numérique que nous vivons en ce moment mais aussi pour nos économies en Afrique.
Merci Wireless Academy 4 Development,
Merci TIC Africa / Cybervillage